STAGE

Le scénario dans tous ses états : aller plus loin !

29juin- 30juin
PRIX
  • Prix : 280 €*
  • Paiement en 2 fois : 140 €
COURS
4 séances de 3h
Participants max : 12
PROGRAMME
  • Samedi29 juin10h00 - 13h00
  • Samedi29 juin14h00 - 17h00
  • Dimanche30 juin10h00 - 13h00
  • Dimanche30 juin14h00 - 17h00
* 10 % de réduction pour les étudiants et les personnes au chômage.

PRÉSENTATION

Ce stage est réservé aux personnes ayant déjà suivi un atelier sur le scénario à l'école.

(Il est recommandé de se munir d’un ordinateur pour écrire.)


Il s’agit, ici, après avoir exploré les bases du récit scénaristique lors du précédent stage, d’aller plus avant dans les spécificités de l’exercice et notamment :

Le premier jour, nous partirons à la rencontre de l’écriture à plusieurs.

Les stagiaires, réunis par groupe de 2 ou 3, élaboreront un projet de court-métrage, dont ils rédigeront le synopsis, puis ils feront l’expérience de l’écriture à 4 ou à 6 mains des premières pages de la continuité dialoguée.

Le second jour, nous évoquerons en profondeur la question de l’adaptation littéraire, nous aborderons la question de la chaîne de droits et examinerons les intérêts convergents ou divergents qui peuvent surgir entre les différents points de vue : celui de l’auteur de l’œuvre originale, de l’adaptateur et du producteur.

Puis, chacun se frottera au genre en partant d’une nouvelle dont je vous proposerai d’écrire une adaptation libre.


8 participants minimum / 12 participants maximum

L’écrivain(e) :

Laurent Bénégui

Laurent Bénégui a publié douze romans aux éditions Julliard, dont plusieurs ont été ou sont en passe d’être adaptés pour le cinéma : Au Petit Marguery, SMS, La part des Anges. En tant que cinéaste : il a réalisé quatre long-métrages : Un Type Bien, Au Petit Marguery, Mauvais Genre, Qui perd Gagne ! et La nouvelle Blanche Neige, une comédie musicale pour la télévision. Il a également signé les scénarios d’une vingtaine de scénarios de long-métrage et téléfilms. En tant que producteur : il a créé et animé pendant une quinzaine d’années la société Magouric Productions avec laquelle il a produit seize longs-métrages et cinquante courts-métrages.