STAGE

Comment écrire une histoire grâce au conflit, notion fondamentale de la narration ?

13jan.- 14jan.
PRIX
  • Prix : 250 €*
  • Paiement en 2 fois : 125 €
COURS
4 séances de 3h
Participants max : 15
PROGRAMME
  • Samedi13 jan.10h00 - 13h00
  • Samedi13 jan.14h00 - 17h00
  • Dimanche14 jan.10h00 - 13h00
  • Dimanche14 jan.14h00 - 17h00
* 10 % de réduction pour les étudiants et les personnes au chômage.

PRÉSENTATION

NOUVEAU

Bien des écoles de création littéraire américaine résument la notion d’histoire à celle de conflit. Où est l’adversaire ? Qui les personnages doivent-ils vaincre ? Mais cette notion est souvent mal comprise, résumée à une opposition binaire entre deux camps et à une confrontation souvent fondée sur la violence. Or, dans le contexte de la création narrative, elle est bien plus vaste : elle représente l’énergie fondamentale de tout récit, tandis qu’elle exprime, de façon globale, la notion de difficulté et de tension, qui sous-tend toute intrigue romanesque. 

À la fois question préparatoire féconde et boussole pour s’extirper d’une impasse littéraire, la notion de conflit en narration forme un socle dont la compréhension profonde aide l’auteur à rendre ses récits plus efficaces, plus prenants, tout en simplifiant son travail en lui fournissant les questions cruciales qui l’aideront à progresser dans son histoire. Et, loin d’un affrontement binaire de film à grand spectacle hollywoodien, elle lui permettra au contraire, s’il le désire, de complexifier ses intrigues et ses personnages sans jamais sacrifier le suspense et l’intérêt du lecteur. 

8 participants minimum / 15 participants maximum

L’écrivain-enseignant :

Lionel Davoust

Qualifié de « plume masculine la plus aboutie de l’imaginaire français » par Mythologica, Lionel Davoust renouvelle sans cesse les traitements et les genres. Originellement biologiste marin spécialiste des cétacés, il se consacre pleinement à la littérature au tournant des années 2000. Il joue avec les codes à la jonction entre thriller, fantasy et surréalisme et obtient le prix Imaginales en 2009 avec L’Île close, texte traduit aux États-Unis. Avec une trentaine de nouvelles, sept livres publiés et quantité de nominations à des prix, il développe principalement deux univers : La Voie de la Main Gauche (la trilogie du Mystère Léviathan), thriller initiatique sombre qui lui a valu les honneurs de la grande presse nationale et de la télévision, et Évanégyre (La Volonté du Dragon, La Route de la Conquête, prix Éxégète 2015), fresque épique où la magie est domptée par la technologie. Il travaille actuellement sur une série de fantasy post-apocalyptique intitulée « Les Dieux sauvages » où une magie incontrôlable ravage le monde, et où une jeune femme devra lutter contre les préjugés de sa société pour parvenir à repousser les ténèbres. Le premier tome, La Messagère du Ciel, a reçu le prix Elbakin.net en 2017, l’une des récompenses les plus remarquées du genre. Également volontaire écologique et musicien électronique sous le nom Wildphinn, Lionel Davoust communique beaucoup avec sa communauté de lecteurs à travers les réseaux sociaux et son blog très suivi.

Crédit photo : © Elyra C.