ATELIER DÉCOUVERTE

Écrire sa plus folle déclaration d'amour !

13fév.- 13fév.
PRIX
  • Forfait 1 séance : 50 €
COURS
Cet atelier peut-être suivi chez Les Mots (4 rue Dante à Paris) et/ou en visioconférence.
PROGRAMME
  • Dimanche13 fév.13h30 - 16h30

PRÉSENTATION

En attendant le jour où votre iPhone vous proposera d'écrire vos déclarations d'amour à votre place, tentez l'expérience des mots d'amour les plus fous, en 3 heures à peine !


On s’est tous imaginé un jour écrire un texte qui refléterait de la manière la plus efficace l’intensité de nos sentiments. Pourtant beaucoup d’entre nous se sont cognés aux mots, jamais les bons, qui venaient s’interposer entre notre désir d’aller vers l’autre et la réalité de ce que nous éprouvions.

Pourquoi l’exercice est-il si difficile quand notre amour est si incandescent ? Pourquoi la crainte, si répandue, d’être ridicule ? Le poète portugais Fernando Pessoa ne nous rassure pas : « Toutes les lettres d’amour sont ridicules. Ce ne seraient pas des lettres d’amour si elles n’étaient pas ridicules ».

C’est que la lettre d’amour relève sinon de l’œuvre d’art, du moins de la création : elle propose un regard sur l’autre, une représentation singulière de notre inclination ; elle nécessite de se dévoiler… mais sans s’imposer, sans être intrusif avec ses sentiments. La gageure ! Hemingway donnait ce conseil à un ami : « Ce qu’il faut c’est écrire une seule phrase vraie. Écris la phrase la plus vraie que tu connaisses. »

Cet atelier propose justement de transformer son inclination en images et formules de l’amour susceptibles d’entrer en résonance avec la sensibilité de l’autre. Pour tenter d’égaler le propos de Denis Diderot à Sophie Volland, le 13 juillet 1759 : « Partout où il n’y aura rien, lisez que je vous aime. » 


Cet atelier peut être suivi à l'école Les Mots (4 rue Dante à Paris) et/ou en visioconférence

Concrètement, chacune de nos salles d'atelier à l'école est dotée d'un système de visioconférence vous permettant de suivre, au choix, l'atelier dans notre école ou depuis le lieu qui vous convient le mieux (au bureau, chez vous, sur votre terrasse en vacances, ...). Nul besoin de décider de cela à l'avance, vous êtes libre de varier d'une séance à l'autre, selon votre agenda et vos envies... ou votre état de santé.

L'auteur(e) sera de son côté présent(e) à l'école, à moins d'un déplacement pour des raisons de promotion ou pour une question de santé.


7 participants minimum* / 12 participants maximum

*Le stage est assuré pour autant que ce minimum soit atteint. À défaut, vous seriez prévenu une semaine avant la première séance. 

L’écrivain(e) :

Sonia Feertchak

Née en 1974, Sonia Feertchak s’est consacrée à l’écriture à plein temps en 2002 suite à la publication de L’Encyclo des filles (Plon puis Gründ), un long-seller destiné aux adolescentes et illustré par Catel Muller, actualisé chaque année jusqu’à 2017 et traduit dans une dizaine de pays. Depuis elle interroge la place des femmes, et le féminin « là où ça tiraille ». Elle a ainsi publié un roman, Popote (Plon, 2004), un Manuel d’autodéfense féministe (Plon, 2007) et deux essais, Ma fille, conseils aux mères d’ados (Plon, 2010) et Les femmes s’emmerdent au lit. Le désir à l’épreuve du féminisme et de la pornographie (Albin Michel, 2015). Sonia est également auteure de nouvelles pour la jeunesse et, en tant qu’éditrice, elle a créé, chez Plon, la collection des Encyclos. Elle collabore régulièrement aux Hors-Série de Philosophie Magazine. Son dernier essai, La vérité tue, sur Agatha Christie, sorti au printemps 2021, a été salué par la critique.

Écoutez-la se livrer sur son rapport à l'écriture dans notre podcast Assez Parlé.

À propos des Mots : « Les Mots, pour moi, c'est l'école de la sensibilité. »

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. Souhaitez-vous accepter l'utilisation des cookies ?OuiContinuer sans accepterEn savoir plus