ATELIER

Prendre du recul avec son manuscrit

08nov.- 13déc.
PRIX
  • Forfait 6 séances : 350 € *
  • Paiement en 3 fois : 117 €
COURS
Les vendredis de 12h à 14h30
Participants max : 12
PROGRAMME
  • Vendredi08 nov.12h00 - 14h30
  • Vendredi15 nov.12h00 - 14h30
  • Vendredi22 nov.12h00 - 14h30
  • Vendredi29 nov.12h00 - 14h30
  • Vendredi06 déc.12h00 - 14h30
  • Vendredi13 déc.12h00 - 14h30
* 10 % de réduction pour les étudiants et les personnes au chômage.

PRÉSENTATION

Lorsque l’on est sur un manuscrit depuis des mois, voire des années, il est parfois difficile de prendre du recul. Cet atelier s’adresse à celles et ceux qui ont un roman en cours d’écriture mais qui ne parviennent pas à se débloquer et mettre un terme à leurs projets. À partir d’exercices très concrets et pragmatiques, nous dénouerons une situation en prenant la distance nécessaire pour mener à bien l’écriture d’un roman. Nous apprendrons à couper dans le corps du texte mais aussi et surtout à élaguer ce qui peut encombrer son déroulé, à évaluer la nécessité des personnages secondaires et à avoir une vision d’ensemble de l’histoire.


  • Cet atelier est idéal si vous cherchez une approche structurante avec des conseils pragmatiques qui vont vous apporter un cadre.
  • Cet atelier requiert d'arriver avec une histoire en tête et une narration déjà bien avancée.


8 participants minimum / 12 participants maximum

L’écrivain(e) :

David Thomas

David Thomas est l’auteur de deux romans dont l'un a reçu le prix Orange et le prix Louis Barthou de l'Académie française. Il est surtout l'auteur de cinq recueils de micro-nouvelles, genre dans lequel il excelle et où il fait preuve d'une écriture extrêmement concentrée. Il se fait remarquer en 2009 dès la publication de son premier livre de très courtes nouvelles La Patience des buffles sous la pluie, préfacé par Jean-Paul Dubois. Son livre connaît un succès tant critique que public et obtient le Prix Découverte de la Fondation Prince Pierre de Monaco.

Il continue de publier des micro-fictions, Je n’ai pas fini de regarder le monde (Albin Michel 2012), On ne va pas se raconter d’histoires (Stock, 2014), Le poids du monde est amour (Anne Carrière, 2018), Un homme à sa fenêtre (Anne Carrière, 2019).