ATELIER

La quête vers l’esprit

30jan.- 03avr.
PRIX
  • Forfait 10 séances : 300 € *
  • Paiement en 3 fois : 100 €
COURS
10 séances de 2h
Participants max : 15
PROGRAMME
  • Lundi18h00 - 20h00
* 10 % de réduction pour les étudiants et les personnes au chômage.

PRÉSENTATION

Depuis l’Antiquité grecque jusqu’à la fin de l’époque baroque, tout texte qui se voulait « littéraire » – la poésie, mais aussi le discours politique ou philosophique, comme le sermon – était fondé sur deux éléments : d’une part, une certaine conception de la parole, qui avait non seulement un « sens », mais aussi et surtout un corps et une âme, d’autre part l’application des cinq étapes de la rhétorique. Comme le logos était le lieu par excellence de la rencontre entre l’homme et le sacré, et que le processus de la rhétorique aboutissait à une parole vivante, écrire devenait un microcosme reproduisant à chaque fois la naissance du monde. Depuis le XVIIIe siècle, la parole est devenue le mot, simple signe pour désigner un élément dans un univers circonscrit par la Raison, tandis que la rhétorique, vue comme un frein à la liberté, a fini par être rejetée, de sorte que l’écriture, malgré des tentatives notables de résistance, s’est transformée en une activité essentiellement intellectuelle et matérialiste, destinée à la lecture silencieuse. Ce cours visera une prise de conscience par les étudiants des possibilités qu’offre, aujourd’hui, la conception ancienne de l’écriture littéraire. Chaque séance sera construite autour d’un exercice formel, dont la finalité sera la lecture à voix haute. Le but ultime de ce travail sera de permettre à chacun de trouver sa propre voie pour sortir de la gangue post-moderne, et pour faire de l’écriture, à la fois pour qui crée le texte et pour qui le reçoit, un chemin vers l’esprit.

L’écrivain-enseignant :

Eugène Green

Eugène Green, né à la Nouvelle York, s’est établi en 1969 en France, dont il a pris la nationalité, et où il a fait des études supérieures de lettres et d’histoire de l’art. En 1977, il a fondé une compagnie, le Théâtre de la Sapience. Il écrit depuis l’âge de onze ans, et a publié une quinzaine de livres : essais, romans, et poésie. Ses essais comportent La parole baroque, Présences, et Poétique du cinématographe, et parmi ses romans, on trouve La reconstruction (Actes Sud), La bataille de Roncevaux, La communauté universelle, et Les atticistes (Gallimard). En 2017 paraîtront deux nouveaux romans, Les voix de la nuit (Robert Laffont) et L’enfant de Prague (Phébus). Il a également réalisé sept longs-métrages: Toutes les nuits (prix Louis-Delluc du premier film), Le monde vivant, Le Pont des Arts, La religieuse portugaise, La Sapienza, Faire la parole (documentaire), et Le fils de Joseph.