ATELIER

Anatomie du roman policier

05avr.- 07juin
PRIX
  • Forfait 8 séances : 425 €
  • Paiement en 3 fois : 142 €
COURS
Cet atelier peut-être suivi chez Les Mots (4 rue Dante à Paris) et/ou en visioconférence
Participants max : 12
PROGRAMME
  • Mardi05 avr.18h30 - 20h30
  • Mardi12 avr.18h30 - 20h30
  • Mardi19 avr.18h30 - 20h30
  • Mardi10 mai18h30 - 20h30
  • Mardi17 mai18h30 - 20h30
  • Mardi24 mai18h30 - 20h30
  • Mardi31 mai18h30 - 20h30
  • Mardi07 juin18h30 - 20h30

PRÉSENTATION

Profitez d'une réduction de 10% sur nos ateliers entamés, il est encore temps ! La première séance a été enregistrée, vous pourrez la visionner tranquillement avant la deuxième séance. Pour en bénéficier, rentrez le code derniere_minute au moment de l'inscription.


Un roman policier, c’est d’abord une bonne histoire. Une histoire, généralement urbaine, grâce à laquelle, profitant de la rupture provoquée par le meurtre, on va révéler les failles de l’ordre social.

Dans un roman policier, on révèle ce qui est caché. Et parfois, ce que l’on croit caché, est sous les yeux de tous, comme dans « La lettre volée » d’Edgar Allan Poe. Souvent, cette vérité, soi-disant cachée mais en réalité connue de chacun, est la violence des rapports sociaux. C’est vrai chez Conan Doyle ou Agatha Christie, ça l’est encore plus chez Dashiell Hammett, Jean-Patrick Manchette ou Dominique Manotti.

Dans cet atelier, nous apprendrons ensemble à voir le monde comme le roman policier ininterrompu qu’il est, et ce, depuis les origines de l’humanité. Qu’il s’agisse de Zeus, de Kali, de Caïn et Abel, les mythes fondateurs ne parlent que de meurtre, d’inceste, d’adultère, de mensonge. Ce sont ces activités spécifiquement humaines qui vont ici nous occuper. Nous plongerons, comme dans le poème de Schiller, dans des profondeurs réfractaires à la lumière rose, mais nous le ferons en bonne compagnie. Euripide, Shakespeare, Lautréamont, Balzac, Ellroy, Tosches…, nous accompagneront dans une quête méthodique de récits à même de dire notre temps. Il s’agira de raconter la ville, sa beauté comme sa cruauté et ses vilains petits secrets, en créant des histoires d’aujourd’hui. Pour cela, nous nous inspirerons de ce qui constitue la trame de l’époque, et notamment du virtuel sous toutes ses formes. Des jeux vidéos au darknet en passant par youtube et l’ensemble des réseaux sociaux. D’un statut facebook, on peut faire une histoire. Derrière une story sur snapchat se cache le plus terrible des assassinats. La culture hip-hop aussi sera une grande source d’inspiration. Comment écrire la ville contemporaine sans avoir recours au rap, aux grafs ou aux danses de rue ? Si l’on sait écouter, deux lignes de Booba ou de PNL* contiennent la matrice d’un polar hardcore et mélancolique.

Au cours de cet atelier, nous travaillerons la construction de personnages et l’écriture de courtes histoires « character driven » avant de passer à la rédaction d’une nouvelle, et pourquoi pas poser les bases d’un polar urbain.


Ce stage peut-être suivi à l'école Les Mots (4, rue Dante à Paris) et/ou en visioconférence.

Concrètement, chacune de nos salles d'atelier à l'école est dotée d'un système de visioconférence vous permettant de suivre, au choix, l'atelier dans notre école ou depuis le lieu qui vous convient le mieux (au bureau, chez vous, sur votre terrasse en vacances, ...). Nul besoin de décider de cela à l'avance, vous êtes libre de varier d'une séance à l'autre, selon votre agenda et vos envies... ou votre état de santé.

L'auteur(e) sera de son côté présent(e) à l'école, à moins d'un déplacement pour des raisons de promotion ou pour une question de santé.


Ce cours est idéal pour vous si : 

  • - Vous cherchez une approche structurante avec des notions théoriques qui vont vous apporter un cadre.
  • - Vous avez envie de sortir de votre zone de confort et aimez l'inattendu.


Méthodologie :

  • - Cet atelier propose de construire une histoire ou une production littéraire courte sur plusieurs séances.
  • - Cet atelier ne nécessite pas d'arriver avec une histoire en tête ou des éléments narratifs déjà construits.


7 participants minimum* / 12 participants maximum

*L'atelier est assuré pour autant que ce minimum soit atteint. À défaut, vous seriez prévenu une semaine avant la première séance.  

L’écrivain(e) :

Karim Miské

Né en 1964, Karim Miské a publié en 2012 le roman Arab Jazz (éditions Viviane Hamy, grand prix de littérature policière 2012, prix du polar des lecteurs de Point 2015, traduit en neuf langues) suivi par un essai, N’appartenir (Viviane Hamy, 2015) et un roman graphique avec Antoine Silvestri, S’appartenir (Viviane Hamy, 2016). Il a réalisé de nombreux documentaires, dont la série Juifs et Musulmans (pour Arte, 2013).

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. Souhaitez-vous accepter l'utilisation des cookies ?OuiContinuer sans accepterEn savoir plus