ATELIER

Écrire un roman

01fév.- 05avr.
PRIX
  • Forfait 10 séances : 300 € *
  • Paiement en 3 fois : 100 €
COURS
10 séances de 2h
Participants max : 15
PROGRAMME
  • Mercredi01 fév.12h00 - 14h00
  • Mercredi08 fév.12h00 - 14h00
  • Mercredi15 fév.12h00 - 14h00
  • Mercredi22 fév.12h00 - 14h00
  • Mercredi01 mar.12h00 - 14h00
  • Mercredi08 mar.12h00 - 14h00
  • Mercredi15 mar.12h00 - 14h00
  • Mercredi22 mar.12h00 - 14h00
  • Mercredi29 mar.13h00 - 15h00
  • Mercredi05 avr.13h00 - 15h00
* 10 % de réduction pour les étudiants et les personnes au chômage.

PRÉSENTATION

L’intention de cet atelier est de faire travailler les participants sur six thèmes, au long des dix séances: L’intention, la trame, les scènes, les descriptions, les dialogues, le style. Un roman, c’est d’abord une intention de roman. Le commencer, c’est donc travailler sur sa propre intention. Qu’est-ce que je veux faire (et non pas qu’est-ce que je veux dire)? Pendant l’atelier, au cours de la première séance, on essaiera de formuler des projets de roman dont on évaluera le potentiel avant même qu’ils soient écrits. Ensuite, c’est une trame narrative. Le début et la fin d’un roman, c’est ce qu’il y a de plus facile à faire: les vingt premières et les dix dernières phrases. C’est au centre, dans le développement, dans la ramification, que la narration peut devenir un ventre mou. Un roman, ce sont des scènes. Une composition qui comporte des personnages, une situation, un décor, des pensées. Il existe quelques règles pour réussir cette composition, en sachant que s’en affranchir peut être aussi un facteur de réussite. Ce sont des descriptions. Là aussi, il existe des règles… ou plutôt des points de repère dans les romans existants, dont on définira les raisons pour lesquelles ils réussissent leurs descriptions. Ce sont des dialogues. Les dialogues sont en quelque sorte optionnels dans un roman. Ils produisent un effet de réel qui n’a pas sa place partout. Mais leur puissance d’évocation, la tension liée à la confrontation des esprits, sont un atout précieux dans certaines narrations. C’est un style. Le style est une empreinte particulière, unique, propre à son auteur. Ce qui ne veut pas dire qu’il est forcément original. On peut être naturellement banal, si l’on peut dire. On peut être aussi naturellement complexe, sophistiqué, paradoxal, etc. Trouver son style, son empreinte, sa marque, est une des clefs du travail romanesque. L’animation de l’atelier se fera sur un principe simple: réfléchir à ces thèmes sur la base d’un exposé liminaire de trente minutes, puis appliquer à chaque projet les résultats de la réflexion.

L’écrivain-enseignant :

Marin De Viry

Marin de Viry est l’auteur de quatre romans et essais publiés chez Gallimard, Lattès, Flammarion et Pierre-Guillaume de Roux. Il a fait paraître de nombreuses nouvelles dans « La Revue des Deux Mondes », dont il est membre du comité de rédaction. Critique littéraire (Marianne, France Culture, Canal +, et à partir de 2016, Causeur), il enseigne également la littérature à Sciences-po Paris, en animant cette année un atelier d’écriture centré sur l’article polémique. Il publie en janvier Un roi, immédiatement, chez Pierre-Guillaume de Roux.