ATELIER

Écrire à partir d'une photo, d'un objet : comment faire naître une histoire

18avr.- 20juin
PRIX
  • Forfait 10 séances : 300 € *
  • Paiement en 3 fois : 100 €
COURS
10 séances de 2h
Participants max : 15
PROGRAMME
  • Mardi18 avr.13h00 - 15h00
  • Mardi25 avr.13h00 - 15h00
  • Mardi02 mai13h00 - 15h00
  • Mardi09 mai13h00 - 15h00
  • Mardi16 mai13h00 - 15h00
  • Mardi23 mai13h00 - 15h00
  • Mardi30 mai13h00 - 15h00
  • Mardi06 juin13h00 - 15h00
  • Mardi13 juin13h00 - 15h00
  • Mardi20 juin13h00 - 15h00
* 10 % de réduction pour les étudiants et les personnes au chômage.

PRÉSENTATION

Au cours de cet atelier, à partir d'une photographie, nous apprendrons à construire une histoire en explorant divers aspects de l’écriture — la description, le dialogue, le « flux de conscience », l’écriture de soi…

À chaque séance, une directive précise permettra de mettre en jeu un des aspects de l’écriture romanesque. Des objets viendront s’ajouter au projet, devenant eux-aussi supports d’écriture tout en s’intégrant, dans une sorte de Cluedo littéraire,  à la fiction développée à partir du document photographique.

Nous envisagerons donc la construction romanesque comme un véritable jeu de piste, comme une enquête, où l’observation se révélera aussi créatrice que l’invention, où il faudra autant d’empathie que d’intuition, autant d’objectivité que de subjectivité pour faire surgir des personnages, des interactions, des liens, du passé, du présent et du futur, de la vie enfin.

Au terme de la session, nous aurons élaboré une histoire cohérente et non pas des travaux isolés et appris, au-delà des techniques d’écriture, que le cadre peut devenir une liberté. 

L’écrivain(e) :

Agnès Michaux

Agnès Michaux a publié onze romans – les derniers parus : Roman noir chez Joëlle Losfeld et Système chez Belfond –, mais également des essais ou documents (sur la mort, Venise, le groupe Indochine…), ainsi qu’un Dictionnaire de l’Espionnage en lien avec la série TV Le Bureau des Légendes. Traductrice à ses heures, elle a notamment porté en français le roman de Tatiana de Rosnay, Elle s’appelait Sarah.

Pour Canal plus, où elle a officié pendant dix ans, elle a été, entre autres, l’auteur de deux documentaires de cinéma : À la recherche de Stanley Kubrick et Sur les traces de Terrence Malick.