ATELIER

Atelier test : Comment écrire une nouvelle ?

19déc.- 19déc.
PRIX
  • Forfait 1 séance : 20 € *
COURS
1 séance de 3h
Participants max : 15
PROGRAMME
  • Mercredi12h00 - 14h30
* Prix unique

PRÉSENTATION

Vous hésitez à vous inscrire ? Et cette petite voix dans votre tête qui revient régulièrement. "Je devrais m'inscrire à cet atelier d'écriture, je suis certain que j'adorerais ! Oui mais..."

Ne vous posez pas trop de questions : Sonia Feertchak vous propose de venir tester l'atelier qu'elle animera dès le mercredi 30 janvier, de 12h à 14h30.


Comment écrire une nouvelle ?

Si trois phrases saisies à la volée vous ouvrent un univers, si la lecture d’un fait divers vous entraîne dans les sous-sols de la psyché, si l’aventure survenue à un collègue vous semble l’amorce d’un récit haletant, vous êtes mûr pour la nouvelle. Moins prenante que le roman en termes de temps, d’énergie et de souffle, la rédaction d’une histoire courte apporte, en quelques pages, quelques lignes parfois, la satisfaction justifiée d’avoir discerné un instant de vie tout en témoignant de son propre regard sur le monde. 

Brièveté oblige, l’art de la nouvelle exige de la densité : pour dire beaucoup en peu de mots, on s’attachera d’abord à bien les choisir, ensuite à combler de sens l’espace entre les vocables. Pour suggérer ce qu’on n’a pas le temps de raconter, le style d’une histoire courte est longuement poli... mais jamais polissé : pas de rond de jambe dans la short story, elle n’est pas le lieu de l’hypocrisie. Au contraire les auteurs de nouvelles en ont souvent fait le terrain privilégié de l’ironie, de la sécheresse, du cynisme, autant de styles que je vous inviterai à essayer.

À chaque atelier je vous proposerai de travailler un point technique sous les auspices d’un écrivain. Maupassant, Truman Capote, Stefan Zweig, Joyce Carol Oates, Roald Dahl, Alice Munro, Félix Fénéon... seront ainsi mêlés, entre autres sujets : au double-sens, à la mémoire émotionnelle, à l’ellipse, au point de vue, à la structure narrative, et à la chute.


À ne pas manquer !


Attention ! Votre inscription à cet atelier ne vous garantit pas une place pour les huit séances à partir de janvier. Si vous souhaitez de toute façon participer à cet atelier dans son intégralité, pensez à effectuer une deuxième inscription ici.

L’écrivain(e) :

Sonia Feertchak

Née en 1974, elle s’est consacrée à l’écriture à plein temps en 2002 suite à la publication de L’Encyclo des filles (Plon puis Gründ), un long-seller destiné aux adolescentes et illustré par Catel Muller, actualisé chaque année jusqu’à 2017 et traduit dans une dizaine de pays. Depuis elle interroge le féminin « là où ça tiraille ». Elle a ainsi publié un roman, Popote (Plon, 2004), un Manuel d’autodéfense féministe (Plon, 2007) et deux essais, Ma fille, conseils aux mères d’ados (Plon, 2010) et Les femmes s’emmerdent au lit. Le désir à l’épreuve du féminisme et de la pornographie (Albin Michel, 2015). Elle est également auteure de nouvelles pour la jeunesse et, en tant qu’éditrice, elle a créé, chez Plon, la collection des Encyclos.


À propos des Mots : « Assurément il se passe quelque chose aux Mots ; c’est tout bête mais je crois qu’on s’y sent vivant. »