STAGE

En visio : Écrire pour déranger

28nov.- 12déc.
PRIX
  • Prix : 280 €
  • Paiement en 2 fois : 140 €
COURS
3 séances de 4h
Participants max : 12
PROGRAMME
  • Samedi28 nov.09h30 - 13h30
  • Samedi05 déc.09h30 - 13h30
  • Samedi12 déc.09h30 - 13h30

PRÉSENTATION

Volontairement ou involontairement, la littérature dérange. Parce qu'elle exprime par la force des mots des réalités difficiles ou inavouables. Parce qu'elle fait naître des mondes fantasques ou imaginaires déconcertants. Parce qu'elle place le lecteur dans des zones d'inconfort qui troublent ses certitudes. C'est pour cela que nous la recherchons : non pas pour qu'elle nous rassure, mais pour qu'elle nous remue et nous transforme.

Écrire, c'est donc déranger.


Objectif : Appréhender à partir d'un choix textes littéraires - fait divers, ouverture de roman noir, satire, récit érotique, confessions...  - l'idée de trouble en littérature, puis se mettre soi-même à l'ouvrage en vue de l'écriture d'un ou plusieurs textes courts, et pourquoi pas l'amorce d'un récit plus long.

  • Au programme :
  • exploration ludique et réflexion autour de certaines "perturbations littéraires"
  • choix d'une forme et d'un sujet
  • écriture d'un texte personnel
  • lecture des textes commencés et discussion critique autour des productions
  • fignolage des textes et lectures finales

 Au terme de cet atelier convivial et bienveillant, chacun aura écrit un texte complet sur le thème "écrire pour déranger".


Concrètement, comment ça marche ?

Chaque samedi matin pendant 3 semaines consécutives, Frédéric vous donne rendez-vous pour une visioconférence. Après vous avoir exposé sa consigne d'écriture, vous avez un temps pour écrire, depuis chez vous, stylo à la main ou clavier sous les doigts. Frédéric vous retrouve ensuite pour la seconde partie de la visioconférence au cours de laquelle vous avez l'occasion de lire vos textes et recevoir ses retours en direct.


7 participants minimum* / 12 participants maximum

*L'atelier est assuré pour autant que ce minimum soit atteint. À défaut, vous seriez prévenu une semaine avant la première séance.  

L’écrivain(e) :

Frédéric Ciriez

Frédéric Ciriez est né en 1971.

Il publie son premier roman, Des Néons sous la mer, en 2008, aux éditions Verticales. Suivent, toujours chez le même éditeur, Mélo en 2013 (prix franco-allemand Franz Hessel 2014), Je suis capable de tout en 2016 et BettieBook en 2018.

Il est aussi l'auteur, avec le dessinateur Romain Lamy, d'un roman graphique sur Frantz Fanon (éditions La Découverte, 2020).

Son écriture puissante, expressive, parfois qualifiée de baroque, l'emmène vers des récits satiriques et dramatiques en prise sur le contemporain, où se déploie son goût pour la fantaisie, le fantasque, l'humour et le mélo, dans ses sources noires et parfois érotiques. 

Il publie également des critiques et des textes littéraires dans la presse, dans des revues ou dans des ouvrages collectifs. 

La deuxième partie de son roman Mélo, texte de référence sur les sapeurs congolais, a été adaptée au théâtre sous le titre Paris par le metteur en scène David Bobée.

Son nom est également associé à celui du réalisateur Antonin Peretjatko, avec lequel il a écrit le scénario du long-métrage La Loi de la Jungle (sorti en salles en juin 2016).

Outre les nombreux workshops et ateliers littéraires qu'il a animés en France et à l'étranger, outre également les nombreuses résidences où il a été invité, on peut citer son passage à l'université Paris-X où il a mené avec les étudiants du Master 2 Métiers du Livre un travail sur le thème de la critique littéraire envisagée comme une forme spécifique d'écriture créative.

Son actualité en 2021 s'appelle Récits B, un recueil de fictions salué par la critique, toujours publié aux éditions Verticales.

Écoutez-le se livrer sur son rapport à l'écriture dans notre podcast Assez Parlé.


Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. Souhaitez-vous accepter l'utilisation des cookies ?OuiContinuer sans accepterEn savoir plus