Nous suivre

Belinda Cannone

Belinda Cannone

Romancière

Belinda Cannone est romancière et essayiste. Elle a commencé par les romans, dont L’Adieu à Zweig (1990), repris en « Points Seuil » ; Lent Delta (Verticales, 1998) ; aux éditions de l’Olivier elle publie L’homme qui jeune (2006), Entre les bruits (2009) et Nu intérieur (2015). A partir de 2000 elle publie aussi des essais : L’écriture du désir (« Folio », Prix de l’Académie française 2001) ; Le sentiment d’imposture (« Folio », Prix de la Société des gens de lettres 2005) ; La bêtise s’améliore (2007) et La tentation de Pénélope (2010), tous deux disponibles en « Agora » (Pocket) ; Le baiser peut-être (2011, « 10/18 ») ; Petit éloge du désir (« Folio 2 euros », 2013) ; S’émerveiller (Stock, 2017). Elle a publié également deux récits, La chair du temps (Prix littéraire de la ville de Caen 2012) et Le don du passeur (2013), chez Stock, ainsi que divers autres textes. Son essai Le nouveau nom de l'amour est paru en 2020 chez Stock et Le Petit Éloge de l'embrassement, publié en 2021 chez Folio.

Elle enseigne la littérature comparée à l’Université de Caen.


Ses ateliers d'écriture