Largeportrait 383158fc

Céline Curiol

Écrivaine

Celine Curiol est l’auteure d’une dizaine de romans et d’essais dont Voix sans issue (2005) - salué par l’écrivain américain Paul Auster - Permission (2007), Un quinze août à Paris, histoire d’une dépression (2014) et Les Vieux ne pleurent jamais (2016), tous publiés aux éditions Actes Sud. Ingénieure de formation et voyageuse invétérée, elle a été journaliste indépendante pour la radio et la presse internationales pendant une douzaine d’années à l’étranger avant de revenir vivre à Paris, où elle anime des ateliers d’écriture dans plusieurs établissements, dont Sciences Po et l’ENSTA. Elle est également traductrice de l’anglais. Son prochain roman paraîtra à la rentrée 2020. 

ses ateliers

Rêver... Phénomène commun à tout être humain qui, en dépit des avancées de la psychanalyse et des sciences cognitives, demeure partiellement inexpliqué. Si Freud et Lacan ont élaboré leur propre modèle d’interprétation des rêves, leur(s) sens, s’ils en ont un, ne peu(ven)t être établi(s) avec certitude. Que le rêve possède une dimension narrativ...

En savoir plus

Combien de fois, étudiant ou étudiante, nous sommes-nous entendus dire qu’il nous faudrait, un jour, trouver notre voie ? En écriture pourtant, rien de tout tracé ! Et ce n’est plus de notre voie mais de nos voix dont nous allons chercher la piste. Ces voix intérieures, à la fois nôtres et autres, influencées par celles et ceux qui nous touchent...

En savoir plus

ANCIENS ATELIERS

Longtemps, j’ai haï les descriptions. Jeune lectrice, je les trouvais rébarbatives, convaincue qu’elles ne servaient à rien, si ce n’est à différer péniblement le déroulement de l’intrigue. C’est en écrivant à mon tour que j’ai appris à les apprivoiser, à les aimer, mieux à en faire une partie intégrante de mon travail de romancière. Car ce qui ...

En savoir plus

Cet atelier d'une séance a pour but de vous faire découvrir la thématique suivante :Apprendre à regarder pour écrireLongtemps, j’ai haï les descriptions. Jeune lectrice, je les trouvais rébarbatives, convaincue qu’elles ne servaient à rien, si ce n’est à différer péniblement le déroulement de l’intrigue. C’est en écrivant à mon tour que j’ai app...

En savoir plus