ATELIER

Les différentes facettes de l’écriture de soi

01fév.- 05avr.
PRIX
  • Forfait 10 séances : 300 € *
  • Paiement en 3 fois : 100 €
COURS
10 séances de 2h
Participants max : 15
PROGRAMME
  • Mercredi01 fév.18h00 - 20h00
  • Mercredi08 fév.18h00 - 20h00
  • Mercredi15 fév.18h00 - 20h00
  • Mercredi22 fév.18h00 - 20h00
  • Mercredi01 mar.18h00 - 20h00
  • Mercredi08 mar.18h00 - 20h00
  • Mercredi15 mar.18h00 - 20h00
  • Mercredi22 mar.18h00 - 20h00
  • Mercredi29 mar.19h00 - 21h00
  • Mercredi05 avr.19h00 - 21h00
* 10 % de réduction pour les étudiants et les personnes au chômage.

PRÉSENTATION

Qui a jamais rêvé de tenir un journal ? Voici sans doute l’expérience d’écriture littéraire la plus courante, une des premières à laquelle s’adonner sans formation dès lors qu’on sait tenir un crayon. S’il existe presqu’autant de journaux intimes que de diaristes, reste qu’il s’agit d’un genre littéraire soumis à une technique. Cet atelier est destiné à celles et ceux qui souhaitent explorer les différentes façons d’aborder l’écriture de soi, qu’ils œuvrent pour eux-mêmes dans le secret de leur journal vraiment intime… ou qu’ils s’exercent au récent journal extime, qui relate une intimité qu’on veut bien montrer, sous contrôle, dans le but de charmer ou faire sourire. La série d’ateliers proposée permettra de questionner la nature du locuteur (qui parle dans ce journal intime ?) et d’un éventuel interlocuteur (à qui s’adresse-t-il ?) pour davantage de force et de cohérence dans le propos, de réfléchir à la sélection du matériau rapporté (faits, événements, rencontres, discussions, rêves, pensées…) et à la finalité de l’entreprise. Car, dans le cadre du journal, c’est généralement au fil de l’écriture qu’on comprend pourquoi on écrit : pour ne pas oublier, témoigner, pour comprendre, amasser des idées, se trouver, avancer, s’apaiser… Avec une question en filigrane : un journal intime est-il destiné à être relu par son auteur ? Entre réalité/fiction et intimité/extimité, la frontière est mince et l’écriture peut passer de la plus vertigineuse spontanéité… avec possible mise en danger à la clef, au contrôle le plus rigoureux… par l’autodérision, l’humour, le story-telling... Vous seront proposés des exercices qui relèvent à la fois de la fiction, du à-la-manière-de et de l’exercice de style, et d’autres, plus personnels mais modestes dans leur enjeu, simplement destinés à se lancer.


L’écrivain-enseignant :

Sonia Feertchak

Née en 1974, elle s’est consacrée à l’écriture à plein temps en 2002 suite à la publication de L’Encyclo des filles (Plon puis Gründ), un long-seller destiné aux adolescentes et illustré par Catel Muller, actualisé chaque année jusqu’à 2017 et traduit dans une dizaine de pays. Depuis elle interroge le féminin « là où ça tiraille ». Elle a ainsi publié un roman, Popote (Plon, 2004), un Manuel d’autodéfense féministe (Plon, 2007) et deux essais, Ma fille, conseils aux mères d’ados (Plon, 2010) et Les femmes s’emmerdent au lit. Le désir à l’épreuve du féminisme et de la pornographie (Albin Michel, 2015). Elle est également auteure de nouvelles pour la jeunesse et, en tant qu’éditrice, elle a créé, chez Plon, la collection des Encyclos.


À propos des Mots : « Assurément il se passe quelque chose aux Mots ; c’est tout bête mais je crois qu’on s’y sent vivant. »