ATELIER À DISTANCE

Écrire l'enfance

14jan.- 18mar.
PRIX
  • Forfait 10 séances : 525 €
  • Paiement en 3 fois : 175 €
COURS
Rencontre en visioconférence avec l'auteur le jeudi 13 janvier à 18h.
Participants max : 20
PROGRAMME
    Un exercice chaque vendredi du 14 janvier au 18 mars

PRÉSENTATION

« Un soir, Max enfila son costume de loup. Il fit une bêtise, et puis une autre...»

(Max et les Maximonstres, Maurice Sendak)

« Le petit garçon qui s’appelle Robert Payen entre dans la classe le dernier en criant qui c’est qui veut voir ma quéquette, qui c’est qui veut voir ma quéquette. »

(L’Opoponax, Monique Wittig)

Essayer d’écrire l’enfance, c’est toujours louvoyer entre deux écueils : l’un, une mauvaise imitation d’une voix enfantine, faussement légère, pseudo-naïve ; l’autre, une voix didactique, adulte, surplombante et donc… plombante. Qu’on ait pour lectorat principal des enfants ou des adultes, rendre avec justesse la complexe simplicité de cette singulière époque de la vie est un colossal – et passionnant – défi d’écriture.

C’est le défi fixé par cet atelier d’écriture de dix semaines, où l’on tentera de se hisser à la hauteur littéraire de l’enfance, et de trouver une ou des langues pour dire ce qui est in-fans – étymologiquement, sans langage – avec des exercices visant à l’écriture de textes jeunesse, ‘vieillesse’, ou les deux à la fois.


Un atelier à distance, comment ça marche ?

C’est simple : chaque vendredi, vous recevez dans votre boite email un exercice d’écriture proposé par Clémentine. L’exercice, portant sur la prose et la narration, est à faire chez soi. Il s’agit donc d’un atelier où l’on écrit quand on veut, dans le train, tard la nuit, tôt le matin… mais en solitaire.

Le vendredi suivant, vous envoyez votre texte et Clémentine qui vous fait un retour personnalisé sur les points forts et les points faibles du texte, en vous donnant des conseils pour la suite. L’idée étant bien sûr de progresser… 

Par ailleurs, vous avez la liberté de partager vos textes avec les autres participants de l'atelier, lire les leurs, et rejoindre ainsi la petite communauté des «élèves» de Clémentine.


Que dois-je encore avoir à l'esprit ?

Le jeudi 13 janvier à 18h (heure de Paris), Clémentine donne rendez-vous à tous ses participants pour une rencontre, à distance, derrière l'écran, au cours de laquelle elle présentera en quelques mots sa thématique. Ce sera aussi l'occasion de répondre à vos questions et de faire connaissance. Vous recevrez toutes les infos pratiques suite à votre inscription.

Participer à un atelier à distance, c’est également intégrer la communauté Les Mots. Nous serons ravis de vous accueillir au 4 rue Dante, dans le 5ème arrondissement, si vous passez à Paris.


Ce cours est idéal pour vous si :

  • - Vous aimez échanger librement, plus que les grands principes théoriques !
  • - Vous avez envie de sortir de votre zone de confort et aimez l'inattendu !


Méthodologie :

  • - Cet atelier propose des exercices différents à chaque séance pour s'entraîner et découvrir !
  • - Cet atelier ne requiert pas d'arriver avec une histoire en tête ou des éléments narratifs déjà construits.


7 participants minimum* / 20 participants maximum

*L'atelier est assuré pour autant que ce minimum soit atteint. À défaut, vous seriez prévenu une semaine avant la première séance.

L’écrivain(e) :

Clémentine Beauvais

Clémentine Beauvais est autrice, en France et au Royaume-Uni, de livres très divers pour la jeunesse, des tout-petits aux plus grands ados. Elle est également enseignante-chercheuse en éducation à l’université de York (Grande-Bretagne). S’étant considérablement trituré la cervelle pour comprendre ce que peut bien être une voix dans un livre jeunesse – et pourquoi elle semble si facile à capturer sur certains formats et genres, et si difficile pour d’autres – Clémentine organise régulièrement des safaris avec des écrivains jeunes et moins jeunes pour observer cet étrange animal dans toutes ses déclinaisons. Au cours des années, elle a adopté plusieurs spécimens de voix, glaçante (La pouilleuse), grinçante (Comme des images), girly-comique (Les petites reines), tragi-lyrique (Songe à la douceur), moqueuse et tendre (Brexit Romance) etc., « qui toutes ensemble font un vacarme assez peu harmonieux sur mon étagère. » Vivant en Angleterre, Clémentine fera des stages ponctuels d’enseignement aux Mots, en langue française et anglaise.

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. Souhaitez-vous accepter l'utilisation des cookies ?OuiContinuer sans accepterEn savoir plus