ATELIER

Donner vie à un personnage de fiction

02fév.- 06avr.
PRIX
  • Forfait 10 séances : 300 € *
  • Paiement en 3 fois : 100 €
COURS
10 séances de 2h
Participants max : 15
PROGRAMME
  • Jeudi02 fév.12h00 - 14h00
  • Jeudi09 fév.12h00 - 14h00
  • Jeudi16 fév.12h00 - 14h00
  • Jeudi23 fév.12h00 - 14h00
  • Jeudi02 mar.12h00 - 14h00
  • Jeudi09 mar.12h00 - 14h00
  • Jeudi16 mar.12h00 - 14h00
  • Jeudi23 mar.12h00 - 14h00
  • Jeudi30 mar.13h00 - 15h00
  • Jeudi06 avr.13h00 - 15h00
* 10 % de réduction pour les étudiants et les personnes au chômage.

PRÉSENTATION

Rastignac, Madame Bovary, Raskolnikov, Jean Valjean, Anna Karénine, Bardamu, Garp… Certains personnages des romans que nous avons lus finissent par paraître si familiers, qu'il est parfois difficile de se rappeler qu'ils ne sont pas de ces ancêtres dont on garde la photographie sur le buffet ou des ces voisins que l'on observe à la nuit tombée par la fenêtre des années durant. Ils semblent faire partie du monde, vivre près de nous, même s'ils ne font que marcher dans le lointain. Comment sont-ils créés, ces personnages que nous connaissons intimement sans qu'ils existent ? Comment décider de leur caractère, de leur passé, de leur physique, de leur nom ? Comment leur prêter des opinions, des fièvres, qui ne sont pas les nôtres ? Comment travailler ensuite le discours qui sortira de leur bouche ? Quel langage leur inventer ? Un des préceptes du scénario hollywoodien quand on aborde la question des personnages se résume par le fameux « Show. Don't tell. » Mais le roman s'amuse avec une palette considérablement plus large d'outils, se permettant des assertions étranges sur les personnages, des portraits d'une fausse exhaustivité qui peuvent prendre la forme d'une liste, des comparaisons qui relèvent presque du stupéfiant-image des surréalistes et qui tiennent lieu de présentation. Cet atelier donnera l'occasion de lire et de discuter divers extraits de romans et d'étudier les choix faits par les auteurs dans la construction des personnages. Il sera surtout un temps et un lieu d'écritures diverses (courtes nouvelles, descriptions, scènes dialoguées, etc) qui chercheront les différents moyens de donner vie et corps aux personnages de fiction.

L’écrivain-enseignant :

Alice Zeniter

Après des études de littérature et de théâtre entre l’École Normale Supérieure et la Sorbonne nouvelle, elle publie à 16 ans son premier roman Deux moins un égal zéro, suivi quelques années plus tard de Jusque dans nos bras (Albin Michel, 2010). Le succès de son troisième roman, Sombre Dimanche – prix du livre Inter en 2013 – lui permet d'arrêter les petits boulots alimentaires (... « un soulagement pour moi, mes parents et mon banquier !»). Elle trouve ainsi le temps d'écrire De qui aurais-je crainte avec le photographe Raphaël Neal (éditions du Bec en l'air), Un Ours of cOurse, livre-CD pour la jeunesse (Actes Sud Junior), et son dernier roman Juste avant l'Oubli (Flammarion), prix Renaudot des lycéens 2015. Elle continue par ailleurs à mettre en scène et à écrire pour le théâtre au sein de sa compagnie l'Entente Cordiale.