ATELIER À DISTANCE

Cher journal : récit d'un bouleversement

03avr.- 01mai
PRIX
  • Forfait 5 séances : 280 € *
  • Paiement en 2 fois : 140 €
COURS
5 semaines, un exercice par semaine
Participants max : 15
PROGRAMME
  • Vendredi03 avr.10h30 - 10h45
  • Vendredi10 avr.09h30 - 09h45
  • Vendredi17 avr.09h30 - 09h45
  • Vendredi24 avr.09h30 - 09h45
  • Vendredi01 mai09h30 - 09h45
* 10 % de réduction pour les étudiants et les personnes au chômage.

PRÉSENTATION

Il aura fallu quelques mois, semaines, jours pour que notre monde change brutalement. Et quel bouleversement ! Vivre reclus dans nos intérieurs et connectés comme jamais. Face à nous-mêmes et pourtant si empathiques avec les autres. Être écrivain c’est exactement cela.

Quand notre univers bascule, la tentation de tenir un journal est grande. Certains auteurs connus et reconnus n'ont d'ailleurs pas attendu :  Leila Slimani publie son carnet de bord dans le Monde, et Marie Darrieussecq dans le Point.

Les bienfaits du journal intime sont nombreux : prendre de la distance, apprendre à mieux nous connaître et à nous libérer. C’est aussi un excellent exercice d’écriture de par sa forme simple, chronologique et son sens du détail, du quotidien.

Le journal est par ailleurs un véritable genre littéraire en soi. Tous les grands auteurs s’y sont essayés : Rousseau, Gide, Ionesco, Camus, Nothomb, Annie Ernaux, Henry James, Maupassant…

Alors pourquoi pas vous ? Le réel est devenu si fort, d'une puissance inimaginable il y a encore peu de temps que nous avons forcément quelque chose à dire...

Écrivons, partageons nos expériences.


Chaque semaine je vous donnerai des clés et des conseils pour améliorer vos récits, ainsi que des exemples de journaux d’autres écrivains. Je vous propose également de mettre, si vous le souhaitez, en commun vos écrits et d’organiser des rencontres virtuelles car plus que jamais nous avons besoin de maintenir le lien.


Concrètement, comment ça marche ?

C’est simple : chaque vendredi, vous recevez dans votre boite email un exercice d’écriture proposé par Denis autour du thème qu’il a choisi. L’exercice, portant sur la prose et la narration, est à faire chez soi. Il s’agit donc d’un atelier où l’on écrit quand on veut, dans le train, tard la nuit, tôt le matin… mais en solitaire.

Le vendredi suivant, vous envoyez votre texte et Denis vous fait un retour personnalisé sur les points forts et les points faibles du texte, en vous donnant des conseils pour la suite. L’idée étant bien sûr de progresser… 

Par ailleurs, à travers une adresse dédiée liée, vous avez la liberté de partager vos textes avec les autres participants de l'atelier, lire les leurs, et rejoindre ainsi la petite communauté des «élèves» de Denis.


Que dois-je encore avoir à l'esprit ?

Le vendredi 3 avril à 10h30 (heure de Paris), Denis donne rendez-vous à tous ses participants pour une rencontre, à distance, derrière l'écran, au cours de laquelle il présentera en quelques mots sa thématique. Ce sera aussi l'occasion de répondre à vos questions et de faire connaissance. Vous recevrez toutes les infos pratiques suite à votre inscription.


15 participants maximum

L’écrivain(e) :

Denis Michelis

Né en 1980 à Siegen en Allemagne, Denis Michelis arrive en France à l’âge de six ans. Après des études de lettres, d’anglais et de journalisme, il devient rédacteur pour des émissions culturelles sur ARTE puis France 5. Sa spécialité : les entretiens avec… des écrivains ! En 2013, il décide d’arrêter la télévision pour écrire et s’engager dans le métier de traducteur. Son premier roman La chance que tu as paraît chez Stock en 2014, s’ensuit Le bon fils (Notabilia, 2016 et Prix des Lycéens en Île-de-France 2018), finaliste du prix Médicis. Côté traductions, est notamment paru en août 2017 Les Pleureuses de Katie Kitamura (Stock) et, en février 2018, Peur de Dirk Kurbjuweit (Delcourt). Durant ces années de reconversion depuis le journalisme vers l’écriture, il a également suivi deux formations de scénariste. Son prochain livre, État d'Ivresse, paraîtra le 3 janvier 2019.