STAGE

"La vie est un roman" : écrire une fiction à partir de ce qui fait notre quotidien

09jan.- 11jan.
PRIX
  • Prix : 180 €*
  • Paiement en 2 fois : 90 €
COURS
3 séances de 3h
Participants max : 15
PROGRAMME
  • Mardi09 jan.18h00 - 21h00
  • Mercredi10 jan.18h00 - 21h00
  • Jeudi11 jan.18h00 - 21h00
* 10 % de réduction pour les étudiants et les personnes au chômage.

PRÉSENTATION

Sublimer le réel pour inventer une histoire plus "vraie" que nature...

Cessez de vous gratter la tête : l'inspiration, ça n'existe pas ! A la base de l'écriture de fiction, il y a... L'observation. CQFD : l'écrivain est un cleptomane qui s'ignore. Les histoires les plus folles ne sont-elles pas celles qui existent ? Celles que l'ont peut entendre en faisant le marché ? En écoutant les conversations des autres voyageurs dans le train ? 

À partir de cette mine d'or qu'est la réalité, comment écrire une histoire s'adressant au plus grand nombre sans se départir de sa pudeur, sans trahir ni dévoiler son intimité et celle des autres ?

Cet atelier post-Noël, période si propice à la réactivation des souvenirs et qui nous confronte tous à notre "roman familial", propose de s'appuyer sur cette étrange période de l'année pour explorer la très riche matière première du souvenir et apprendre à la "fictionnaliser". 

Comment l'écriture peut-elle nous permettre de transformer le souvenir, heureux ou malheureux, en matière littéraire ? 

Comment et pourquoi transformer une expérience intime en fiction ? 

A partir de l'exhumation de souvenirs liés à la période de Noël, plus ou moins réels, plus ou moins inventés, ce stage consistera pour chaque participant(e) à écrire un texte à la frontière du récit et de la fiction, en s'interrogeant sur le pourquoi et sur les moyens de transformation du vécu intime en matière littéraire. 

8 participants minimum / 15 participants maximum

L’écrivain-enseignant :

Ingrid Thobois

Ingrid Thobois est née en 1980 à Rouen. Études de lettres, études de langues, elle s’est surtout formée en lisant beaucoup, en voyageant presque autant, et en noircissant des malles de carnets. Après avoir vécu plusieurs années à l’étranger, notamment en Afghanistan où elle enseignait le français, elle a publié en 2007 son premier roman. Paru aux éditions Phébus, « le Roi d’Afghanistan ne nous a pas mariés » a obtenu en 2007 le prix du premier roman. Deux ans plus tard sortait son premier texte jeunesse, « Nassim et Nassima », aux éditions Rue du monde. Depuis, Ingrid Thobois se plaît à cette alternance entre littérature et littérature jeunesse. À ce jour, elle a publié 4 romans, un recueil de poésie, ainsi qu’une dizaine de textes et albums pour enfants. Formée par Hubert Haddad à l’animation d’ateliers d’écriture, elle anime des sessions depuis 2009, aussi bien auprès d’adultes que d’adolescents et d’enfants, en milieu scolaire, dans des galeries d'art, en milieu carcéral, associatif, universitaire, dans des instituts français à l'étranger, etc. 

www.ingridthobois.com