Nous suivre

Écrire son métier

Du 11 mar. - 12 mar. 2023

De 09h30 à 16h30

À l’école ou en visio

Forfait 2 séances à 390 € (payable en 2 fois à 195 €)

10 participants au maximum*

Comment votre métier peut-il devenir un outil romanesque ?

Vous lui avez consacré des heures et vous le connaissez - presque - par coeur. Qu’il vous fasse encore rêver, voire même réponde à votre vocation, ou qu’il vous horripile parfois, souvent, ses arcanes n’ont plus de secret pour vous. Quel matériau de choix dès lors pour nourrir la littérature ! Et ainsi, dans le même mouvement, ouvrir, aux lectrices et lecteurs, les portes d’un univers qu’ils ne connaissent pas. 


Les écrivains, on le sait, ne sont souvent pas qu’écrivains. Dans l’histoire de la littérature, il en est un certain nombre qui a mis à profit son « autre » métier — celui qui, souvent, lui permettait de gagner sa vie — comme source d’inspiration. 


On pense notamment à Jack London qui se servit des différentes activités qu’il exerça (ouvrier d’usine, mousse, chercheur d’or, journaliste) afin de donner forme à plus d’un de ses personnages. Citons aussi Robert Linhart qui, dans L’Établi, raconta son expérience sur une chaine de montage d’une usine Citroën ou Jean Roaud qui, dans Kiosque, relate son expérience de… vendeurs de journaux. Ou encore dans La Maladie de Sachs, le médecin Martin Winckler met en scène les difficultés d’un jeune docteur nouvellement installé dans une petite commune. Plus récemment, Joseph Ponthus exposa dans À la ligne, le récit de son emploi dans un abattoir breton.


Comment votre métier peut-il devenir une source d’écriture ? Comment en faire un objet romanesque ou un moteur de récit ? Comment nourrir vos textes à partir d’expériences professionnelles uniques ? 


En tant qu’écrivaine, utiliser certains des métiers que j’ai exercés dans mes romans a toujours été stimulant et bénéfique. Et j’espère pouvoir vous guider vers cette (re)découverte lors de cet atelier. En règle générale, je ne crois pas beaucoup aux « recettes » ou aux « méthodes » ; je crois en revanche à la pratique, à l’échange et à la liberté, que peut venir éveiller l’expérience d’écriture en groupe. Lors de cet atelier, je vous proposerai, par exemple, une consigne d’écriture qui portera sur un geste proéminent dans la pratique de votre métier. 

Céline Curiol

Par Céline Curiol

Écrivaine

7 participants minimum / 10 participants maximum*

*L'atelier est assuré pour autant que ce minimum soit atteint. À défaut, vous seriez prévenu(e) une semaine avant la première séance.

Calendrier des séances

Vous pouvez participer à chaque séance soit sur place, à l'école (au 4 rue Dante à Paris), soit en visio. À chacun son rythme !

Samedi 11 mar.

09h30 - 16h30

Dimanche 12 mar.

09h30 - 16h30

S’inscrire à l’atelier

Inscriptions possibles jusqu’au 04 mar.

Des ateliers qui pourraient vous plaire

L'abonnement annuel Les Mots

Avis à tous les amoureux des Mots : vous souhaitez profiter pleinement de la vie de l’école, ses ateliers d’écriture et ses événements littéraires ? L’abonnement annuel est idéal.

Pour le plaisir des mots, l’abonnement annuel à 115€/ mois (soit 1380€ à l'année) est valable un an à compter de la souscription et donne accès à tous nos ateliers, stages et événements, dans la limite d'un coupon de 1520€, soit une réduction de 10% et une économie de 140€ !

Vous accédez aussi aux avantages suivants :

  • Invitation à l’ensemble de nos événements littéraires avec notre réseau d’auteurs et d’éditeurs.
  • Accès illimité et gratuit aux espaces d’écriture de l’école. Installez-vous dans un lieu confortable, calme, dédié aux écrivains et laissez cette bulle créative vous inspirer.
S'abonner annuellement

Besoin d’aide pour trouver l’atelier idéal ?

Lire nos conseils