ATELIER À DISTANCE

Fabriquer des histoires

31jan.- 03avr.
PRIX
  • Forfait 10 séances : 450 € *
  • Paiement en 3 fois : 150 €
COURS
10 séances de 0h
Participants max : 21
PROGRAMME
  • Vendredi31 jan.10h00 - 10h00
  • Vendredi07 fév.10h00 - 10h00
  • Vendredi14 fév.10h00 - 10h00
  • Vendredi21 fév.10h00 - 10h00
  • Vendredi28 fév.10h00 - 10h00
  • Vendredi06 mar.10h00 - 10h00
  • Vendredi13 mar.10h00 - 10h00
  • Vendredi20 mar.10h00 - 10h00
  • Vendredi27 mar.10h00 - 10h00
  • Vendredi03 avr.10h00 - 10h00
* 10 % de réduction pour les étudiants et les personnes au chômage.

PRÉSENTATION

Vous en avez envie, très envie, terriblement envie. Mais vous n’osez pas. Vous vous dites qu’il y a déjà tant de bons écrivains aujourd’hui. Sans les livres, toutefois, vous trouvez que la vie ne serait pas drôle… Mais toutes les histoires ont déjà été écrites. Mieux que vous ne le feriez, ajoutez-vous dans votre for intérieur ! Mon premier éditeur, le légendaire Jean Marc Roberts, disait « Qu’est-ce qui fait que ce que tu écriras, personne d’autre ne pourrait le faire ? ». Ce que vous allez écrire, personne d’autre ne pourra l’écrire. Cet atelier est pour vous. 

De mon côté, je vais vous donner des idées. Ou faire sortir les vôtres de leur coque. Mais je ne veux pas vous donner des conseils d’écriture – j’aurais détesté et je détesterais qu’on le fasse avec moi – juste vous parler de ce que j’aime, et que vous aimez aussi !

J’ai toujours désiré écrire, et un jour je l’ai fait. Je me souviens - j’étais une jeune fille fraîchement débarquée de son village natal - avoir dit à un écrivain connu, Je voudrais écrire. Et il m’a répondu, ÉCRIVEZ. Je l’ai détesté. Mais je l’ai fait !

Cet atelier s’adresse à ceux qui veulent franchir la porte invisible, le cap bizarre entre l’avant et l’après.

Toutes les semaines, nous allons – ensemble ! - tâcher d’être le plus honnêtes possible vis-à-vis de nous-mêmes et de l’écriture. Nous allons nous dire ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas selon nous. Je vais intervenir sur vos textes en format Word sur 3000 signes par texte - et je vais demander à vos compagnons de route qui souhaitent le faire d’intervenir également. Nous allons créer un groupe WhatsApp, nous allons nous envoyer des photos et des bouts de textes au cours de la semaine, nous inspirer les uns les autres. Nous n’allons pas avoir peur de montrer ce que nous savons faire, et pas faire.

Je vais enregistrer des messages sonores chaque semaine, et vous les enverrai par mail. Quelques remarques, quelques idées, quelques lectures.

Un peu comme un podcast privé.

De votre côté, vous allez m’adresser une photo de vous, et un texte de 2000 signes qui me dira qui vous êtes, ce que vous faites (si vous voulez), les écrivains que vous aimez, et même un ou deux que vous détestez. Et pourquoi.

Un premier conseil avant de vous quitter : écrire… faites-le dès votre réveil, demain matin par exemple, avant votre café ou votre yoga, avant d’écouter le journal à la radio, si vous avez l’habitude de le faire ! Puis… refaites-le le soir, juste avant de vous coucher. Quand vos défenses de la journée sont tombées. Quand vous vous êtes brossé les dents. Après la tisane ou le whisky ou le poison qui est le vôtre. Quand la nuit vous a cueillis, et que vous êtes tristes, ou ivres, ou amoureux, ou morts de rire, mais il y a quand même quelque chose qui vous manque pour être vraiment vivant, et cette chose, c’est ÇA. Écrire.


Un atelier à distance, comment ça marche ?

C’est simple : chaque vendredi, vous recevez dans votre boîte email un exercice d’écriture proposé par Simonetta autour du thème qu'elle a choisi « Fabriquer des histories ».

L’exercice, portant sur la prose et la narration, est à faire chez soi. Il s’agit donc d’un atelier où l’on écrit quand on veut, dans le train, tard la nuit, tôt le matin… mais en solitaire. Le vendredi suivant, vous envoyez votre texte et Simonetta vous fait un retour personnalisé sur les points forts et les points faibles du texte, en vous donnant des conseils pour la suite. L’idée étant bien sûr de progresser…

Par ailleurs, grâce à une adresse dédiée, vous pouvez partager vos textes avec les autres participants de cet atelier à distance, et lire les leurs, rejoignant ainsi la petite communauté des « élèves » de Simonetta.


Participer à un atelier à distance, c’est également intégrer la communauté Les Mots. Nous serons ravis de vous accueillir au 4 rue Dante, dans le 5ème arrondissement, si vous passez à Paris.


12 participants minimum

L’écrivain(e) :

Simonetta Greggio

Chevalier des Arts et des Lettres, Simonetta Greggio est née à Padoue en Italie en 1961. Après avoir étudié à la Faculté de Lettres modernes, elle arrive en France en 1981. Elle suit le séminaire de Milan Kundera sur l’histoire des Littératures Mitteleuropéennes à l’École des Hautes Études. Les Mots, elle en fait rapidement son métier : elle est journaliste pour City, Télérama, Magazine Littéraire, Figaro Madame, La Repubblica, Marie France, Signature, Senso... Son premier roman, « La Douceur des Hommes », sort chez Stock en 2005, élu par Lire dans les 20 meilleurs livres de l’année (Livre de Poche). Suivent en 2006 « Etoiles », chez Flammarion (Aide CNL, Livre de Poche), « Col de l’Ange », chez Stock, « Les Mains Nues », chez Stock (Résidence Marguerite Yourcenar, Livre de Poche), « Dolce Vita », chez Stock (roman sur l’Italie de 1950 à 1980, finaliste Renaudot et Interallié, Prix Zepter, Livre de Poche), « L’odeur du Figuier » (recueil de nouvelles) chez Flammarion (Prix Saint Tropez, Prix Arcachon, Livre de Poche), « L’homme qui aimait ma femme », chez Stock (Livre de Poche), « Nina », chez Stock, en collaboration avec Frédéric Lenoir (Livre de Poche), « Les Nouveaux Monstres », chez Stock (Finaliste Interallié, Livre de Poche), « Femmes de rêves, bananes et framboises », chez Flammarion, « Black Messie », chez Stock (Prix Casanova. Livre de Poche), et le dernier en 2018, « Elsa mon amour », chez Flammarion (Livre de Poche). Elle est aussi scénariste avec Palmyre, avec Joel Farges, Étoiles, avec Philippe Muyl, Baby angel, avec Gaëlle Royer, Titane, avec Julia Ducourneau (en production). Et enfin Radio : « Identification d’une femme, Elsa Morante » par Simonetta Greggio, productrice, Création on air, France Culture 24 janvier 2019, « La Grande traversée, Virginia Woolf », productrice, France Culture, 22/26 juillet 2019.