STAGE

Stage "Jeunes auteurs" : Apprendre à couper

15juil.- 19juil.
PRIX
  • Prix : 420 €*
  • Paiement en 3 fois : 140 €
COURS
5 séances de 3h
Participants max : 10
PROGRAMME
  • Lundi15 juil.15h00 - 18h00
  • Mardi16 juil.15h00 - 18h00
  • Mercredi17 juil.15h00 - 18h00
  • Jeudi18 juil.15h00 - 18h00
  • Vendredi19 juil.15h00 - 18h00
* 10 % de réduction pour les étudiants et les personnes au chômage.

PRÉSENTATION

Ce stage inédit a été pensé pour vous permettre d'avancer sur la structure de votre manuscrit, qu'il soit terminé ou en cours d'écriture, de manière intensive et en groupe restreint. Il est donc essentiel d'être porteur d'un projet d'écriture pour s'inscrire.


Ce stage s'adresse à celles et ceux qui ont déjà bien avancé dans l'écriture d'un roman. Après une présentation de vos projets nous aborderons la coupe dans le corps même du texte, c’est-à-dire, comment écrire à l'os, éviter les répétitions inutiles, les digressions superflues. Nous nous concentrerons ensuite sur le premier chapitre afin d'en comprendre l'enjeu : le ton de l'auteur, la mise en place de la problématique (ou du conflit) du personnage, l'équilibre entre l'information et la rétention d'informations, la nécessité de harponner le lecteur. Enfin, nous verrons comment couper dans la globalité du récit en repérant les passages qui le desservent et les pages ou les chapitres qui s'en éloignent.


Dès votre inscription, merci d'envoyer votre premier chapitre à info@lesmots.co, en mentionnant "Stage David Thomas" en objet, afin qu'il puisse en prendre connaissance avant le début de l'atelier. Dans un souci d'efficacité, d'autres chapitres pourront éventuellement faire l'objet d'une lecture de la part de David le temps du stage.


8 participants minimum / 10 participants maximum

L’écrivain-enseignant :

David Thomas

David Thomas est l’auteur de deux romans dont l'un a reçu le prix Orange et le prix Louis Barthou de l'Académie française. Il est surtout l'auteur de cinq recueils de micro-nouvelles, genre dans lequel il excelle et où il fait preuve d'une écriture extrêmement concentrée. Il se fait remarquer en 2009 dès la publication de son premier livre de très courtes nouvelles La Patience des buffles sous la pluie, préfacé par Jean-Paul Dubois. Son livre connaît un succès tant critique que public et obtient le Prix Découverte de la Fondation Prince Pierre de Monaco.

Il continue de publier des micro-fictions, Je n’ai pas fini de regarder le monde (Albin Michel 2012), On ne va pas se raconter d’histoires (Stock, 2014), Le poids du monde est amour (Anne Carrière, 2018), Un homme à sa fenêtre (Anne Carrière, 2019).