STAGE

École du podcast : jeu au micro

10oct.- 10oct.
PRIX
  • Prix : 95 €
COURS
Cet atelier peut-être suivi chez Les Mots (4 rue Dante à Paris) et/ou en visioconférence
Participants max : 12
PROGRAMME
  • Dimanche10 oct.17h00 - 20h00

PRÉSENTATION

Cet atelier a pour but d’aborder le jeu au micro Parler dans un micro est un exercice en soi. Du moindre souffle au feuillet que l’on tourne, tout est capté, tout s’entend, tout est enregistré. Ces contraintes techniques sont les signes de nos corps vivant. Dans nos paroles c’est cette vie qu’on enregistre, de la bouche qui parle jusqu’à l’oreille de l’auditeur. L’articulation de nos mots doit être un engagement du corps tout entier. Parce que si l’on choisit de parler dans un micro, c’est qu’on a quelque chose à dire. Que ce soit en entretien ou en lecture de texte, l’attention est d’incarner cette parole. Si l’auditeur accepte le postulat qu’il écoute une certaine réalité, il n’en reste pas moins que votre responsabilité est de toujours le lui faire croire. On peut s’imaginer enregistrer simplement des voix. Mais ce ne sont pas les vibrations des cordes vocales que l’auditeur écoute. C’est une pensée qu’il veut capter. Et pour la lui donner il faut qu’elle traverse notre corps, de la façon la plus évidente possible, en étant au plus juste avec ce que l’on dit. En jouant avec les contraintes de cette situation, on devient libre de faire des choix d’interprétation. La voix se met à vivre, la parole est cohérente et compréhensible et le jeu fait entendre toutes les histoires qui nous tiennent à cœur.


Comment se déroule l'atelier ?

Je vous propose de commencer ensemble par lister tous les problèmes que vous rencontrez. Pour essayer de les résoudre, on commence par définir la situation du jeu au micro. Les exercices sont simples et accessibles à tous. On se parle à nos oreilles les uns des autres par exemple et on lit des textes. L’intimité de la parole se révèle. Un corps qui parle vibre et on observe comment. Face au corps vivant les contraintes techniques du micro apparaissent. On les repère. Vous pratiquez pour acquérir vos réflexes de jeu et vous comprenez comment les intégrer dans vos paroles. À ce moment de l’atelier, on s’aperçoit de la pression du temps qui file, toujours trop vite. Comme en enregistrement. Alors on dissocie le rythme de la précipitation. Le stress est un allié. On clarifie ce que l’on veut dire ou lire, ce qui précise les intentions de jeu. On écoute l’enregistrement de chacun pour comprendre son travail. Le but de tous ces exercices est de vous amener vers une liberté de parole, qui est très différente d’une conversation simplement enregistrée.


Cet atelier peut être suivi à l'école Les Mots (4 rue Dante à Paris) et/ou en visioconférence

Concrètement, chacune de nos salles d'atelier à l'école est dotée d'un système de visioconférence vous permettant de suivre, au choix, l'atelier dans notre école ou depuis le lieu qui vous convient le mieux (au bureau, chez vous, sur votre terrasse en vacances, ...). Nul besoin de décider de cela à l'avance, vous êtes libre de varier d'une séance à l'autre, selon votre agenda et vos envies... ou votre état de santé.

L'auteur(e) sera de son côté présent(e) à l'école, à moins d'un déplacement pour des raisons de promotion ou pour une question de santé.

L’écrivain(e) :

Barbara Abel

C’est en écrivant une pièce de théâtre à 23 ans, L’esquimau qui jardinait, que Barbara Abel fait connaissance avec l’écriture. En 2002, son roman L’instinct maternel lui vaut de recevoir le Prix Cognac, premier d’une série de nombreux prix parmi lesquels le prix des lycéens 2015, en Belgique, pour Derrière la haine. Elle est l’auteure de 13 romans dont la grande majorité sont des thriller psychologiques, aujourd’hui adaptés à la télévision, au cinéma ainsi que traduits dans plusieurs langues. Elle est également scénariste et a écrit une mini-série pour la télévision belge dont le tournage est prévu en mars 2022.

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. Souhaitez-vous accepter l'utilisation des cookies ?OuiContinuer sans accepterEn savoir plus