Largeportrait 429da46d

Simonetta Greggio

Romancière

Chevalier des Arts et des Lettres, Simonetta Greggio est née à Padoue en Italie en 1961. Après avoir étudié à la Faculté de Lettres modernes, elle arrive en France en 1981. Elle suit le séminaire de Milan Kundera sur l’histoire des Littératures Mitteleuropéennes à l’École des Hautes Études. Les Mots, elle en fait rapidement son métier : elle est journaliste pour City, Télérama, Magazine Littéraire, Figaro Madame, La Repubblica, Marie France, Signature, Senso... Son premier roman, « La Douceur des Hommes », sort chez Stock en 2005, élu par Lire dans les 20 meilleurs livres de l’année (Livre de Poche). Suivent en 2006 « Etoiles », chez Flammarion (Aide CNL, Livre de Poche), « Col de l’Ange », chez Stock, « Les Mains Nues », chez Stock (Résidence Marguerite Yourcenar, Livre de Poche), « Dolce Vita », chez Stock (roman sur l’Italie de 1950 à 1980, finaliste Renaudot et Interallié, Prix Zepter, Livre de Poche), « L’odeur du Figuier » (recueil de nouvelles) chez Flammarion (Prix Saint Tropez, Prix Arcachon, Livre de Poche), « L’homme qui aimait ma femme », chez Stock (Livre de Poche), « Nina », chez Stock, en collaboration avec Frédéric Lenoir (Livre de Poche), « Les Nouveaux Monstres », chez Stock (Finaliste Interallié, Livre de Poche), « Femmes de rêves, bananes et framboises », chez Flammarion, « Black Messie », chez Stock (Prix Casanova. Livre de Poche), et le dernier en 2018, « Elsa mon amour », chez Flammarion (Livre de Poche). Elle est aussi scénariste avec Palmyre, avec Joel Farges, Étoiles, avec Philippe Muyl, Baby angel, avec Gaëlle Royer, Titane, avec Julia Ducourneau (en production). Et enfin Radio : « Identification d’une femme, Elsa Morante » par Simonetta Greggio, productrice, Création on air, France Culture 24 janvier 2019, « La Grande traversée, Virginia Woolf », productrice, France Culture, 22/26 juillet 2019.

ses ateliers

Vous en avez envie, très envie, terriblement envie. Mais vous n’osez pas. Vous vous dites qu’il y a déjà tant de bons écrivains aujourd’hui. Sans les livres, toutefois, vous trouvez que la vie ne serait pas drôle… Mais toutes les histoires ont déjà été écrites. Mieux que vous ne le feriez, ajoutez-vous dans votre for intérieur ! Mon premier édit...

En savoir plus