Largeportrait 3a523ceb

Gilles Sebhan

Écrivain

Gilles Sebhan est écrivain et professeur dans un lycée de la région parisienne. En grande partie autobiographiques, ses quatre premiers romans sont, selon René de Ceccatty, « violents et érotiques, assez provocants, mais témoignent d’une vraie réflexion sur la sexualité, sur la criminalité, sur les générations » (Le Monde). En 2006, il publie La Dette (Gallimard), un récit dans lequel il s’interroge sur son père qui a porté l’étoile jaune pendant l’Occupation et a participé à la guerre d’Algérie dans l’armée française. 

Gilles Sebhan écrit également des récits biographiques sur des écrivains. En 2010, il choisit de rendre hommage à l’écrivain Tony Duvert, célébré dans les années 1970 avant de tomber dans le silence et l’isolement (Tony Duvert, l’enfant silencieux, Denoël). Il évoque de nouveau cette figure en 2015 dans un second ouvrage, Retour à Duvert, (Le Dilettante), vivement salué par la critique et sélectionné sur les listes du Renaudot, du Médicis et du Prix Décembre.

En janvier 2018, Gilles Sebhan fait sa première incursion dans le roman noir avec Cirque mort, l’histoire d’un enfant disparu (Le Rouergue / Actes Sud).

Crédit photo : Charles Guislain

ses ateliers

On oublie parfois qu’il a fallu très longtemps pour que s’impose une littérature du moi. Dire «je» relevait de l’obscénité, de l’anti-universel, du contre Dieu. Avec la modernité et la naissance de l’individu, et plus récemment avec la multiplication de la parole personnelle, à travers les blogs et les réseaux sociaux, un certain discrédit a été...

En savoir plus