Largeportrait 0475f159

Frédéric Ciriez

Ecrivain

Frédéric Ciriez est né en 1971.

Il publie son premier roman, Des Néons sous la mer, en 2008, aux éditions Verticales. Suivent, toujours chez le même éditeur, Mélo, en 2013 (prix franco-allemand Franz Hessel 2014), et Je suis capable de tout, en 2016. En janvier 2017 paraîtra BettieBook.

Son écriture puissante, expressive, parfois qualifiée de baroque, emmène vers des récits satiriques et dramatiques en prise sur le contemporain où se déploie son goût pour le fantasque, l'érotisme et l'humour noir. Il publie également des critiques et des textes littéraires dans la presse, dans des revues ou dans des ouvrages collectifs. La deuxième partie de son roman Mélo, texte de référence sur les sapeurs congolais, a été adaptée au théâtre sous le titre Paris par le metteur en scène David Bobée.

Son nom est également associé à celui du réalisateur Antonin Peretjatko, avec lequel il a écrit le scénario du long-métrage La Loi de la Jungle (sorti en salles en juin 2016).

Il a également été en résidence à l'université Paris-X en 2015 où il a mené avec les étudiants du Master 2 Métiers du Livre un travail sur le thème de la critique littéraire envisagée comme une forme spécifique d'écriture créative.

ses ateliers

Volontairement ou involontairement, la littérature dérange. Parce qu'elle exprime par la force des mots des réalités difficiles ou inavouables. Parce qu'elle fait naître des mondes fantasques ou imaginaires déconcertants. Parce qu'elle place le lecteur dans des zones d'inconfort qui troublent ses certitudes. C'est pour cela que nous la rechercho...

En savoir plus

Atelier court de 7 séancesVolontairement ou involontairement, la littérature dérange. Parce qu'elle exprime par la force des mots des réalités difficiles ou inavouables. Parce qu'elle fait naître des mondes fantasques ou imaginaires déconcertants. Parce qu'elle place le lecteur dans des zones d'inconfort qui troublent ses certitudes. C'est pour ...

En savoir plus

Volontairement ou involontairement, la littérature dérange. Parce qu'elle exprime par la force des mots des réalités difficiles ou inavouables. Parce qu'elle fait naître des mondes fantasques ou imaginaires déconcertants. Parce qu'elle place le lecteur dans des zones d'inconfort qui troublent ses certitudes. C'est pour cela que nous la rechercho...

En savoir plus

Volontairement ou involontairement, la littérature dérange. Parce qu'elle exprime par la force des mots des réalités difficiles ou inavouables. Parce qu'elle fait naître des mondes fantasques ou imaginaires déconcertants. Parce qu'elle place le lecteur dans des zones d'inconfort qui troublent ses certitudes. C'est pour cela que nous la rechercho...

En savoir plus