Largeportrait bae893c1

Alban Lefranc

Auteur de roman, radio et théâtre

Alban Lefranc a réinventé les vies de Fassbinder (Fassbinder, la mort en fanfare ; Rivages, 2012 ; Rivages poche, 2019), Mohamed Ali (Le Ring invisible ; Verticales, 2013), Nico (Vous n’étiez pas là ; Verticales, 2009), Maurice Pialat (L’amour la gueule ouverte ; Helium/Actes Sud, 2015). Ses livres ont été traduits dans plusieurs langues.

Son nouveau roman, L’Homme qui brûle, paraît en août 2019 chez Rivages.

Il écrit aussi pour la radio et le théâtre (Table Rase ; Steve Jobs, mise en scène par Robert Cantarella, avec Nicolas Maury, création en 2020). Table Rase et Steve Jobs sont publiés aux éditions Quartett.

Il a fondé en 2000 la revue littéraire plurilingue La mer gelée, éditée depuis 2015 par Le nouvel Attila. Il est aussi traducteur de l’allemand (notamment de Peter Weiss et de Fassbinder). Il a travaillé comme co-scénariste du film Je t’ai vue sourire, de Christoph Hochhäusler.

Il anime régulièrement des ateliers d’écriture – en 2018/2019, notamment dans les universités de Clermont Ferrand, Aix-Marseille, Caen, et à la Manufacture (Haute École des arts de la scène) de Lausanne.

ANCIENS ATELIERS

Depuis quelques années je multiplie les allers et retours entre l’écriture de romans (L’homme qui brûle, Rivages) et de pièces de théâtre (Steve Jobs, Quartett), avec le sentiment qu’il y a beaucoup de porosités entre les deux genres. Un de ces points de passages : l’apostrophe. Évidente au théâtre, cette forme irrigue aussi de nombreux romans, ...

En savoir plus