ATELIER À DISTANCE

Ciné-club : Écrire autour du cinéma

21jan.- 25fév.
PRIX
  • Forfait 6 séances : 390 €
  • Paiement en 3 fois : 130 €
COURS
Rencontre en visioconférence avec l'auteur le jeudi 20 janvier à 18h
Participants max : 20
PROGRAMME
    Un film et un exercice chaque vendredi du 20 janvier au 25 février

PRÉSENTATION

Il parait que chaque Français possède deux métiers: le sien et critique de cinéma. Il faut avouer d’abord que l’adage n’est plus tout à fait aussi juste et senti qu’à l’époque où François Truffaut le répétait à longueur d’interviews – il a d’ailleurs été mis à jour en 1998, en remplaçant le terme « critique de cinéma » par « sélectionneur de l’équipe de France de foot »... Cependant il faut aussi reconnaître que notre pays reste encore et malgré tout, l’un des seuls au monde où l’on aime presqu’autant voir des films qu’en parler. C’est probablement pour ça que les cinéphiles étrangers nous traitent de snobs mais qu’ils nous envient aussi secrètement ce sport national où nous n’avons absolument aucune concurrence : le bavardage autour du cinéma.

On le sait tous : les réalisateurs se racontent à travers leurs films. En revanche, on oublie souvent de dire que les gens, eux, se racontent à travers les films qu’ils aiment. En cela il paraît déterminant de trouver les bons mots pour parler de cinéma, art populaire qui reste un excellent moyen de partager et de communiquer avec nos semblables.

Le problème c’est qu’avec la récente crise (économique, esthétique, déontologique) de la « critique écrite », c’est la « critique quotidienne », celle qu’on pratique à l’oral devant la machine au café ou en sortant de la salle, qui s’est considérablement appauvrie. Les Youtubers cinéma ont certes pris le relais d’une certaine pensée, mais avec un langage, une culture et une forme ultra-spécifique. De fait pour la plupart, l’affirmation de son goût reste aujourd’hui un exercice complexe, parfois ramené à un simple « j’aime/ j’aime pas », et souvent sacrifié sur l’autel de la doxa (celle qui interdit, par exemple, de trouver certaines faiblesses à Wes Anderson ou certaines qualités à Michael Bay). Une longue étude empirique, menée par nos propres soins, nous a fait remarquer que ceux qui parlaient le mieux de cinéma, étaient aussi ceux qui écrivaient le mieux sur le cinéma. On citait Truffaut un peu plus tôt, ça marche aussi avec Serge Daney ou Christophe Gans : les grands critiques de cinéma sont aussi de grands orateurs. Il doit y avoir un lien du coup…

Cet atelier se proposera donc, modestement, d’aiguiser vos différents sens critiques à l’écrit, pour vous donner plus d’aisance à l’oral. Il s’agira d’appliquer des méthodes purement journalistiques (choix de formats, typologies de lectorat…) pour vous aider à affirmer vos goûts, poser les bons mots sur vos intuitions, agencer votre pensée et la rendre à la fois limpide et stimulante. Par ailleurs, je vous inviterai chaque semaine à participer à une discussion (facultative et informelle) en visio pour échanger autour des films. Bref je vous propose à travers cet atelier de faire ce qu’il y a de plus amusant et de plus français au monde : parler de cinéma entre gens de bonne compagnie.


Comment cet atelier fonctionne, concrètement ?

- Chaque vendredi, vous recevez dans votre boite email un film soigneusement sélectionné par François Grelet, accompagné d'un exercice d'écriture.

- La semaine suivante, François vous donne rendez-vous en visioconférence pour une discussion (facultative et informelle) pour échanger autour du film de la semaine. Un rendez-vous cinéclub, pour parler de cinéma et recevoir un retour sur vos écrits.

- Le vendredi suivant, vous envoyez votre texte et François vous fait un retour personnalisé sur les points forts et les points faibles du texte, en vous donnant des conseils pour la suite. L’idée étant bien sûr de progresser… 


Que dois-je encore avoir à l'esprit ?

Le jeudi 7 octobre à 18h (heure de Paris), François donne rendez-vous à tous ses participants pour une rencontre, à distance, derrière l'écran, au cours de laquelle il présentera en quelques mots sa thématique. Ce sera aussi l'occasion de répondre à vos questions et de faire connaissance. Vous recevrez toutes les infos pratiques suite à votre inscription.

Participer à un atelier à distance, c’est également intégrer la communauté Les Mots. Nous serons ravis de vous accueillir au 4 rue Dante, dans le 5ème arrondissement, si vous passez à Paris.


Ce cours est idéal pour vous si :

  • - Vous recherchez un cadre rassurant pour vous lancer dans l’écriture ou débloquer votre plume.
  • - Vous cherchez une approche structurante avec des notions théoriques qui vont vous apporter un cadre.


Méthodologie :

  • - Cet atelier propose des exercices différents à chaque séance pour s'entraîner et découvrir !
  • - Chaque semaine, une visio (facultative et informelle) sera proposée pour discuter autour des films.


7 participants minimum* / 20 participants maximum

*L'atelier est assuré pour autant que ce minimum est atteint. À défaut, vous serez prévenus une semaine à avant la première séance.

L’écrivain(e) :

François Grelet

Critique cinéma depuis une quinzaine d’années, François Grelet a essentiellement travaillé pour trois supports, les mensuels Technikart et Première ainsi que le gratuit illimité. Les longues journées passées dans les locaux des deux premiers lui ont permis d’apprendre quelques règles qu’il a tentées de mettre en pratique dans le troisième - où il s’occupe de la rédaction en chef. Il aime par-dessus tout Steven Spielberg, Paul McCartney et Jean-Michel Aulas. N’a rien au demeurant contre les gens de moins de 70 ans.

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. Souhaitez-vous accepter l'utilisation des cookies ?OuiContinuer sans accepterEn savoir plus