ATELIER À DISTANCE

Atelier confinement : Carnet de bord immobile

25mar.- 24avr.
PRIX
  • Forfait 8 séances : 380 € *
  • Paiement en 3 fois : 127 €
COURS
Exercices d'écriture deux fois par semaine
Participants max : 14
PROGRAMME
  • Mercredi25 mar.09h15 - 11h45
  • Vendredi03 avr.09h15 - 11h45
  • Mercredi08 avr.09h15 - 11h45
  • Vendredi10 avr.09h15 - 11h45
  • Mercredi15 avr.09h15 - 11h45
  • Vendredi17 avr.09h15 - 11h45
  • Mercredi22 avr.09h15 - 11h45
  • Vendredi24 avr.09h15 - 11h45
* 10 % de réduction pour les étudiants et les personnes au chômage.

PRÉSENTATION

Écrire c’est reprendre le contrôle de l’histoire : quand j’écris, je mets à distance ce qui me touche, je choisis de dire et je maîtrise, autant que faire se peut, ma narration : je suis active et je crée. « Un personnage de roman, c’est n’importe qui dans la rue, mais qui va jusqu’au bout de lui-même », écrivait Balzac. Dans le jargon des mécanos de la fiction, c’est l’idée qu’un bon personnage est un individu qui, doté de certaines caractéristiques, est mis sous pression : là, on va voir ce qu’il a dans le ventre, on va découvrir son caractère. Ça ne vous fait pas penser à quelqu’un ? Quelques-uns pour être plus exact ? C’est ça : nous sommes devenus des personnages de roman. La crise sanitaire nous fait éprouver certaines limites, une patience, un self-control qu’on ignorait en nous, ou une adaptabilité, des fragilités peut-être. À cause du covid-19, nous sommes amenés à explorer d’une façon nouvelle nos personnalités. Confinés et soumis à un risque sévère, nous sommes à même de nous mettre, un peu, dans la peau des personnages de romans. 

D’où ma proposition de vous donner des pistes pour tenir votre carnet de bord immobile : l’idée est de voyager, non pas au dehors, mais en vous-mêmes, au-dedans. Nous explorerons des questions aussi variées que l’intimité ; qui s’invite chez moi ? ; nos objets familiers catalyseurs de souvenirs ; ce qui change et qui demeure ; écrire c’est s’approcher – et regarder ; le temps autrement… À chaque atelier, j’en profiterai pour vous donner quelques clefs, des outils et techniques d’écriture – il y en a ! – pour vous aider à progresser dans cet art si précieux ces jours-ci. Ce qui nous donnera l’occasion de (re)découvrir des textes d’écrivains qui, eux aussi, ont saisi la plume dans une drôle de période : Defoe, Franck, Dostoievski, Kasischke. Comment ont-il regardé le monde à ce moment-là ? Leurs expériences nous enrichissent toujours ; aujourd’hui, en plus, elles peuvent nous réconforter.


Concrètement, comment ça marche ?

Deux fois par semaine, Sonia vous enverra, par e-mail, une consigne d’écriture. Vous aurez une heure pour écrire. À la suite de quoi vous enverrez votre texte par e-mail à Sonia, laquelle vous appellera pour un quart d'heure de retour technique, d’échanges et de conseils pour améliorer votre écriture. Dans le même temps il vous sera proposé de vous envoyer mutuellement vos textes pour que vous puissiez vous relire les uns les autres et, si vous le souhaitez, échanger. À l’issue de chaque atelier, Sonia vous enverra bibliographie et documents. L’idée est, le temps d’un atelier, de s’évader tout en restant confiné-e-s. Avant que nous nous donnions rendez-vous à l’école des Mots, tous ensemble, pour nous rencontrer ! Quand tout ça sera terminé. 

Cet atelier ne requiert pas d'être équipé d'un ordinateur avec webcam et micro : le téléphone suffit !


7 participants minimum* / 12 participants maximum

*Le stage est assuré pour autant que ce minimum soit atteint. À défaut, vous seriez prévenu une semaine avant la première séance.

L’écrivain(e) :

Sonia Feertchak

Née en 1974, Sonia Feertchak s’est consacrée à l’écriture à plein temps en 2002 suite à la publication de L’Encyclo des filles (Plon puis Gründ), un long-seller destiné aux adolescentes et illustré par Catel Muller, actualisé chaque année jusqu’à 2017 et traduit dans une dizaine de pays. Depuis elle interroge la place des femmes, et le féminin « là où ça tiraille ». Elle a ainsi publié un roman, Popote (Plon, 2004), un Manuel d’autodéfense féministe (Plon, 2007) et deux essais, Ma fille, conseils aux mères d’ados (Plon, 2010) et Les femmes s’emmerdent au lit. Le désir à l’épreuve du féminisme et de la pornographie (Albin Michel, 2015). Sonia est également auteure de nouvelles pour la jeunesse et, en tant qu’éditrice, elle a créé, chez Plon, la collection des Encyclos. Elle collabore régulièrement aux Hors-Série de Philosophie Magazine. 


À propos des Mots : « Assurément il se passe quelque chose aux Mots ; c’est tout bête mais je crois qu’on s’y sent vivant. »