ATELIER

Apprendre à regarder pour écrire

05mai- 23juin
PRIX
  • Forfait 8 séances : 380 € *
  • Paiement en 3 fois : 127 €
COURS
8 séances de 3h
Participants max : 12
PROGRAMME
  • Mardi05 mai19h00 - 21h30
  • Mardi12 mai19h00 - 21h30
  • Mardi19 mai19h00 - 21h30
  • Mardi26 mai19h00 - 21h30
  • Mardi02 juin19h00 - 21h30
  • Mardi09 juin19h00 - 21h30
  • Mardi16 juin19h00 - 21h30
  • Mardi23 juin19h00 - 21h30
* 10 % de réduction pour les étudiants et les personnes au chômage.

PRÉSENTATION

À l'heure du confinement en France, l’école ferme, mais les ateliers continuent, entièrement à distance, pour maintenir ce lien, si important, avec l'écrit. Si le confinement se prolonge en mai, l'atelier "Apprendre à regarder pour écrire" pourra être suivi derrière l'écran, depuis chez vous, stylo à la main ou clavier sous les doigts, avant de reprendre le fil de l'atelier en présentiel.


Longtemps, j’ai haï les descriptions. Jeune lectrice, je les trouvais rébarbatives, convaincue qu’elles ne servaient à rien, si ce n’est à différer péniblement le déroulement de l’intrigue. C’est en écrivant à mon tour que j’ai appris à les apprivoiser, à les aimer, mieux à en faire une partie intégrante de mon travail de romancière. Car ce qui est considéré trop souvent comme un « temps mort » du texte peut s’en révéler un attribut aussi riche qu’unique. 

Savoir décrire, c’est d’abord savoir regarder, savoir observer. Des capacités qu’il me semble indispensable d’acquérir et de développer puisque l’écriture se nourrit aussi de détails passés sous silence, de reliefs insoupçonnés, de merveilles cachées sous un voile d’insignifiance. Savoir décrire, c’est aussi savoir trouver les mots justes, ceux qui parviendront à rendre présent, à rendre inoubliable, ce que nous nous efforçons de saisir. À travers le défi de la description, ce sont les enjeux plus généraux de l’écriture qui se trouvent posés. Car c’est bien dans la recherche de justesse et de précision que s’ouvre et se déploie la force d’une voix. 

Ainsi la pratique de la description est-elle un excellent moyen de devenir un observateur plus vigilant, plus aguerri, tout en apprenant à accroître l’ancrage et l’ampleur de son texte. 

À chaque séance, nous lirons une description composée par une figure incontournable de la littérature et chercherons à en percer les secrets, tout en découvrant de quelle manière elle est aussi la clé du style de son auteur. Je vous proposerai aussi de réaliser un texte court, de type nouvelle, pendant la durée de l’atelier.


Ce cours est idéal pour vous si :  

  • Vous cherchez une approche structurante avec des notions théoriques qui vont vous apporter un cadre.
  • Vous avez envie de sortir de votre zone de confort et aimez l'inattendu ! 


Méthodologie :

  • Cet atelier propose des exercices différents à chaque séance pour s'entraîner et découvrir ! 
  • Cet atelier vous propose de construire une histoire ou une production littéraire courte sur plusieurs séances (nouvelle, fiction courte, etc.)
  • Cet atelier ne requiert pas d'arriver avec une histoire en tête ou des éléments narratifs déjà construits


7 participants minimum* / 12 participants maximum

*L'atelier est assuré pour autant que ce minimum soit atteint. À défaut, vous seriez prévenu une semaine avant la première séance.  

L’écrivain(e) :

Céline Curiol

Celine Curiol est l’auteure d’une dizaine de romans et d’essais dont Voix sans issue (2005) - salué par l’écrivain américain Paul Auster - Permission (2007), Un quinze août à Paris, histoire d’une dépression (2014) et Les Vieux ne pleurent jamais (2016), tous publiés aux éditions Actes Sud. Ingénieure de formation et voyageuse invétérée, elle a été journaliste indépendante pour la radio et la presse internationales pendant une douzaine d’années à l’étranger avant de revenir vivre à Paris, où elle anime des ateliers d’écriture dans plusieurs établissements, dont Sciences Po et l’ENSTA. Elle est également traductrice de l’anglais. Son prochain roman paraîtra à la rentrée 2020.