ATELIER

À l'école ou en visio : Écrire la mère

21mai- 02juil.
PRIX
  • Forfait 7 séances : 350 €
  • Paiement en 3 fois : 117 €
COURS
Cet atelier peut-être suivi chez Les Mots (4 rue Dante à Paris) et/ou en visioconférence
Participants max : 12
PROGRAMME
  • Vendredi21 mai12h00 - 14h00
  • Vendredi28 mai12h00 - 14h00
  • Vendredi04 juin12h00 - 14h00
  • Vendredi11 juin12h00 - 14h00
  • Vendredi18 juin12h00 - 14h00
  • Vendredi25 juin12h00 - 14h00
  • Vendredi02 juil.12h00 - 14h00

PRÉSENTATION

La figure de la mère irrigue toute la littérature.

La mère est aimée, adorée (Du côté de chez Swann, Marcel Proust), pleurée (Le livre de ma mère, Albert Cohen), détestée (Vipère au poing, Hervé Bazin), crainte (Un barrage contre le Pacifique, Marguerite Duras)… Autant de chemins à creuser dans sa propre écriture. Mais la mère prend aussi la parole. Qui est-elle ? Celle qui pleure son enfant perdu (Philippe de Camille Laurens, À ce soir de Laure Adler), qui craint le départ du petit dernier (Le dernier enfant, Philippe Besson) mais aussi une mère sans enfant par choix ou contrainte (89 mois, Caroline Michel), une femme avant tout, aimante, amoureuse, (Simone de Beauvoir) voire aussi une mère supérieure, une religieuse (Diderot). Autant d’aspects, autant de thèmes pour tenter de cerner un ou plusieurs portraits de mères dans sa propre écriture, son imaginaire, pour interroger au final et en écho la place du père. 

Au travers de nombreux exercices et par divers biais (sons, photos, odeurs, microécritures, contraintes créatives), je propose de vous accompagner pour dresser un portrait de la mère, réelle ou purement romanesque. 


Ce stage peut être suivi à l'école Les Mots (4 rue Dante à Paris) et/ou en visioconférence.

Concrètement, chacune de nos salles d'atelier à l'école est dotée d'un système de visioconférence vous permettant de suivre, au choix, l'atelier dans notre école ou depuis le lieu qui vous convient le mieux (au bureau, chez vous, sur votre terrasse en vacances, ...). Nul besoin de décider de cela à l'avance, vous êtes libre de varier d'une séance à l'autre, selon votre agenda et vos envies... ou votre état de santé.

L'auteur(e) sera de son côté présent(e) à l'école, à moins d'un déplacement pour des raisons de promotion ou pour une question de santé.

Notez d'ores et déjà que Gavin's animera la séance du 4 juin en visioconférence. Vous pouvez pour autant bien entendu venir suivre cette séance dans nos locaux.


Ce cours est idéal pour vous si :

  • - Vous recherchez un cadre rassurant pour vous lancer dans l'écriture ou débloquer votre plume.
  • - Vous aimez discuter et échanger librement, plus que les grands principes théoriques.
  • 

Méthodologie :

  • - Cet atelier propose des exercices différents à chaque séance pour s'entrainer et découvrir! 
  • - Cet atelier ne requiert pas d'arriver avec une histoire en tête ou des éléments narratifs déjà construits.


7 participants minimum* / 12 participants maximum

*L'atelier est assuré pour autant que ce minimum soit atteint. À défaut, vous seriez prévenu une semaine avant la première séance.  

L’écrivain(e) :

Gavin's Clemente Ruiz

Avant de devenir auteur, Gavin’s Clemente Ruiz a suivi les ateliers de Marie-Christine Guillon (Ville de Paris, 2006-2008) et Jean-Marie Laclavetine (Gallimard, 2017) et la masterclass de John Truby (2016). Il est aujourd’hui auteur de romans (Comment papa est devenu danseuse étoile, 2016, Mazarine/Livre de Poche, Le Club des Feignasses, 2018, Mazarine/Livre de Poche). Son troisième roman s'intitule La Divine comédie de nos vies et a paru le 2 avril 2020 chez Albin Michel. Il s’attache à rendre légères les choses tristes. Son premier roman est en cours d’adaptation cinématographique. 

Il est également auteur d’ouvrages de curiosités (Les zinzins de l’Histoire, au Chêne, J’y suis, j’y reste, Tout SEXEplique, chez Albin Michel). Il chronique chaque semaine « Le Fin Mot » dans le journal La Montagne. 

Depuis 1999, il voyage pour le Guide du Routard dont il est aujourd’hui le secrétaire général.